Uoif rencontre des musulmans de france, Rencontre annuelle des musulmans de France

RAMF 37 éme Rencontre Annuelle des Musulmans de France %

uoif rencontre des musulmans de france rencontre femme celibataire serieuse landes

Quelque L'UOIF a justement programmé au Bourget un débat sur l'élection présidentielle, samedi après-midi, intitulé: "pour qui voter?

Les musulmans vont voter comme tout le monde. Aucune consigne ne sera donnée, uoif rencontre des musulmans de france ne sommes pas là pour instrumentaliser notre communauté".

uoif rencontre des musulmans de france

Il a aussi uoif rencontre des musulmans de france que l'UOIF allait officiellement laisser place au cours du salon, à son nouveau nom adopté en février: "Musulmans de France".

Zekri a accusé ses responsables "d'entretenir la confusion", alors que l'image de l'UOIF s'est dégradée pour ses liens supposés avec l'islam politique des Frères musulmans.

37ème RAMF

Asmae, Camélia et Faouziya, 18 ans, habitantes de Seine-Saint-Denis, n'ont pas encore regardé le programme des conférences, mais elles ont déjà les bras remplis d'achats. Sa copine Faouziya, voile noir sur les cheveux, est elle à la recherche de son "récitateur [de Coran] préféré", Jibril Wahab.

site de rencontre polynésien premier mail de contact site de rencontre

Elle le suit sur Snapchat et Instagram, et aujourd'hui elle espère "le voir en vrai". Asmae rigole: "Elle ne vient que pour lui!

uoif rencontre des musulmans de france

Elle veut le voir parce qu'elle le trouve trop beau! Dans les allées de la "foire", quelque stands de foulards, qamis vêtements masculinslivres religieux ou viande halal.

Certains acheteurs arrivent de loin. Comme Zohra, 26 ans, vêtue d'un voile et d'une longue tunique violette.

PRÉSENTATION "MUSULMAN DE FRANCE"

Elle vient au Bourget chaque année depuis cinq ans. Parce qu'à Clermont-Ferrand, il n'y a pas grand-chose". Lahcen, informaticien parisien de 50 ans, est lui venu avec son fils Tayssir, 13 ans, avec qui il assistera à plusieurs conférences.

Rencontre annuelle des Musulmans de France et Foire musulmane au Bourget

Pour qu'il voit "le côté positif de sa religion", explique-t-il, désireux de montrer à son enfant "qu'elle a une histoire, une civilisation". Loin de "l'image négative" qui lui est trop souvent renvoyée.

L'Obs avec AFP.

Voir aussi